Baladovore

Aujourd’hui je vais vous parler de Baladovore , une petite appli sympa dont je suis le fondateur .

Baladovore

Baladovore, c’est quoi ?

Au départ, il y a une constatation toute simple : je vais me mettre au vert, je déniche une petite location douillette dans une région paisible et féconde, et qu’est-ce que je fais dès que j’arrive ? Je cours à l’hyper du coin pour m’occuper du ravitaillement. Pas vraiment le choix, je n’ai pas de repères et puis, comme ça, c’est fait. Et bien souvent, c’est seulement plus tard, au retour, que je découvre les vrais bons plans, en refaisant le voyage sur le web…

Ce serait tellement plus simple si mon smartphone pouvait me dire « là, le fromage, là, la charcuterie, et là, le vigneron ». Comme ça, je fonce toujours à l’hyper pour le tout-venant, mais je me réserve pour ce qui se déguste…

Si c’est simple comme ça, on est tous baladovores…

Vidéo d’un bel événement ( la première bougie d’anniversaire de Baladovore )

Baladovore, « une app pour ça »

Le projet commence donc avec une rencontre, celle de Jérôme Muffat-Méridol., informaticien, gastronome et locavore. Grâce ses compétences techniques, grâce à mes contacts parmi les chefs, et surtout grâce à une passion commune pour la qualité des produits et les saveurs, nous avons mis en place une application faite par tous et pour tous.

Faite par tous car la participation des chefs est essentielle à ce projet ; mais également car chaque utilisateur peut ajouter ses propres adresses, pour lui-même dans l’application, et pour les partager avec ses amis.

Chef Baladovore

Faite pour tous car en réalité, cette app n’est qu’un instrument pour bâtir quelque chose de plus grand : un réseau social, une communauté. Il est question d’individus, de partage et de responsabilité, bien plus que de moyens techniques.

Une question s’est posée immédiatement en créant l’application. Comment garantir la qualité des adresses ? Parce que s’il y a une réalité, c’est que si l’application t’envoie vers une adresse décevante, une seule, tu laisses tomber.

La réponse est aussi évidente que cette réalité : les chefs du coin les connaissent ces bonnes adresses, et il se trouve qu’en plus, souvent, ils les apprécient assez pour les mentionner à leur carte, à la manière d’un générique de film. Ça tient de la gratitude, de la fierté, de la transparence, de l’entraide, d’un paquet de bonnes raisons qui nous font penser que c’est une pratique durable.

Baladovore, une app qui garde les pieds sur terre

L’aventure Baladovore a commencé en 2013 et la consécration est arrivée en 2014 avec le prix de la meilleure application aux Gourmand Awards à Pékin et le prix du numérique aux Gastronomades d’Angoulême.

Aujourd’hui, l’application regroupe 150 Chefs et 1500 producteurs à travers la France et l’Europe.

Producteur

Mais pour ne pas s’éloigner de notre but premier et pour rester dans l’esprit d’un baladovore, nous n’avons pas voulu mêler l’argent à ce projet. Avec mon associé, Jérôme, nous avons donc créé Baladovore sous forme d’association à but non lucratif. Mis à part le dépôt du nom et du logo de la marque, nous n’avons rien investi. Il n’y a donc pas besoin de faire de retour sur investissement et nous restons fidèles à notre principe de départ, la transparence .

www.baladovore.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *